Jazz

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    12 Mois

  • Nombre de prêts :

    20 (0.32 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    5

  • Durée maximale d'un prêt :

    12 Mois

  • Renouvellement :

    1

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

Marcel Pagnol
Jazz
Blaise est un véritable érudit qui a consacré les meilleures années de sa vie à une oeuvre qu'il croyait importante, puis qui découvre trop tard la vanité de ses travaux, l'inutilité de son sacrifice, et qui essaie en vain de vivre sa jeunesse, quand il n'est plus temps."Cet ouvrage, écrit Marcel Pagnol, avait eu d'abord pour titre Phaéton. Darzens m'affirma que c'était un mauvais titre et qu'il fallait choisir un seul mot qui fut court et moderne; qu'au surplus, il n'était pas nécessaire que le titre d'une pièce eut le moindre rapport avec l'ouvrage: il ne sert qu'à attirer le public et doit suggérer une idée agréable... À la grande joie de Darzens, la pièce s'intitula Jazz.

  • Auteur(s)

    Marcel Pagnol

  • Éditeur

    Editions de Fallois

  • Date de parution

    19/04/2017

  • EAN

    9609412830888

  • Disponibilité

    Disponible

  • Poids

    205 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Diffuseur

    Numilog

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

  • Dewey

    800

  • Ref catalogue

    /ean/9609412830888

Marcel Pagnol

1895-1974
Marcel Pagnol débute au théâtre, à Aubagne, en collaborant avec Paul Nivoix et abandonne une carrière de professeur d'anglais. Il rejoint le naturalisme avec Topaze, une comédie de moeurs. La consécration populaire vient vite avec la triologie Marius, Fanny et César: les histoires marseillaises conviennent à l'humour gai des joueurs de belote et de pétanque.
Pagnol se consacre alors au cinéma et réalise ses meilleurs films, comme La femme du Boulanger. Il entre à l'Académie française en 1946 et publie ses souvenirs d'enfance et de jeunesse dans un style qui allie la poésie à l'humour.
Il est enterré dans le cimetière de Treille et l'on peut lire sur sa tombe cette épitaphe, empruntée à Virgile, qui résume sa vie et son oeuvre:
"Fontes, amicos, uxorem delexit": "Il a aimé les sources, ses amis, sa femme"

empty