Idéalisme moral et réalisme politique

Idéalisme moral et réalisme politique

À propos

"Réconcilier morale et politique, c'est donc réconcilier l'homme avec lui-même, c'est affirmer qu'à chaque instant il peut s'assumer totalement." À l'origine, quatre articles parus dans Les Temps modernes dans la première année d'existence de la revue, entre 1945 et 1946. Il s'agit pour Beauvoir de défendre l'existentialisme naissant contre les lieux communs émis par "la sagesse des nations". Pourquoi est-ce si important ? Parce que la prétendue sagesse des nations dessine une vision du monde à laquelle les existentialistes ne souscrivent pas : il faut remettre en question les clichés définitifs comme "le bonheur n'est pas de ce monde" ou "la nature humaine ne changera jamais". Dans cette période d'après-guerre où la société a été déchirée et les liens distendus, la question de la morale se pose dans d'autres termes. Les rapports entre l'idéalisme moral et le réalisme politique méritent qu'on s'y arrête : peut-on vraiment considérer que cette question est datée ? Folio Le Forum est une collection de textes de réflexion, en lien avec l'actualité. Incisif, engagé sans être partisan, chaque ouvrage interpelle le lecteur, comme le dit clairement la couverture.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    3650 Jours

  • Nombre de prêts :

    25 (0.32 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    25

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    10

Protection

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

  • EAN

    9782072749117

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    144 Pages

  • Poids

    2 242 Ko

  • Distributeur

    Gallimard

  • Support principal

    ebook (pdf)

Simone de Beauvoir

1908-1983. Simone de Beauvoir, née à Paris, reçoit d'abord une éducation bourgeoise, conformiste et religieuse. Elle dira qu'elle a perdu la foi à 14 ans. En 1929, elle obtient l'agrégation de philosophie. Professeur à Marseille, Rouen, puis à Paris, elle quitte l'enseignement en 1943, ne trouvant pas dans ce métier les conditions à "une émancipation totale". C'est à cette époque qu'elle commence la carrière littéraire à laquelle elle aspirait. Elle obtient le Prix Goncourt en 1954 pour Les Mandarins. Jusqu'à sa mort, elle collabore à la revue qu'elle a fondée avec Sartre, Les Temps Modernes. Philosophe, essayiste, romancière et dramaturge, elle domine la littérature féminine de son temps. Ses ouvrages autobiographiques font revivre toute une génération, celle de Saint-Germain-des-Prés. Indignée de voir la femme traitée comme un objet érotique, elle n'a cessé de mener une lutte passionnée pour sa libération. Le Second Sexe est devenu la référence du mouvement féministe mondial.

empty