Le Sacrifié de Castelluccio

À propos

Sur les hauteurs d'Ajaccio, on trouve les ruines du cimetière du bagne d'enfants de Casteluccio, où moururent 160 enfants entre 1855 et 1866. Jean-Baptiste Foucaud, 16 ans, est de ceux-ci. 160 ans plus tard, Abram est enfermé à l'hôpital psychiatrique de Casteluccio, bâti sur cette mémoire honteuse. Souffrant du syndrome de Cotard, il est convaincu de sa propre mort et n'a de cesse de le rappeler en se mutilant. Il est confié à Marie, assistante sociale dans un service à bout de souffle. Corse d'adoption au passé difficile, divorcée, mère de deux enfants, elle se raccroche aux gosses qu'elle tente de sauver, jusqu'à ce que trois d'entre eux, âgés de 16 ans, soient assassinés. L'enquête, qu'elle sera forcée de mener, l'ouvrira à une mémoire collective et familiale insoupçonnée jusqu'alors. Isabelle Chaumard est auteure de romans, d'articles et essais socio-politiques. Aux éditions Le mot et le reste, elle a publié son premier roman, Belles sanguinaires.

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    1825 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.60 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    20

Protection

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

savoir_plus

  • EAN

    9782361392567

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    182 Pages

  • Poids

    5 611 Ko

Isabelle Chaumard

Âgée de 40 ans, Isabelle Chaumard est née en Provence. Educatrice spécialisée, elle a effectué ses études à Paris puis Marseille, et a rapidement occupé des postes à responsabilité dans l'insertion de populations en difficulté, et la protection de l'enfance. ÿCadre au Conseil Général et très engagée, elle témoigne aujourd'hui de l'inquiétante réalité à laquelle elle a été confrontée et qui a bouleversé son existence.ÿQuand la belle vitrine des affaires sociales ressemble terriblement au meilleur des mondes, Big Brother veille sur vous.

empty