Confessions d'un compositeur

Icon Baobab App

Règles du prêt

  • Durée de la licence :

    1825 Jours

  • Nombre de prêts :

    30 (0.25 € par prêt)

  • Prêt(s) simultané(s) :

    10

  • Durée maximale d'un prêt :

    59 Jours

  • Renouvellement :

    1

Streaming

  • Type d'accès :

    In-Situ

  • Nombre d'utilisateurs simultanés :

    20

Protection

  • Type de protection :

    LCP

  • Type de protection :

    DRM Adobe ASCM

  • Nombre de périphériques :

    6

  • Copier/Coller :

    Interdit

  • Impression :

    Interdit

En savoir plus

À propos

Dans cette conférence donnée à New York en 1948, John Cage jette un regard lucide sur les débuts de sa carrière ponctués d'anecdotes édifiantes. C'est avec la plus totale sincérité que John Cage décrit ici le cheminement qui l'a conduit à devenir compositeur. Il a d'abord commencé par des études d'architecture. À ce sujet, il raconte, non sans humour, un voyage en France, pays qui lui sembla totalement recouvert d'architecture gothique ! Mais très vite, il se tourne vers la peinture et la composition. Il détaille ses influences, ses préoccupations et ses envies. L'éventail de ses références est à cet égard vertigineux : les mouvements de la danse moderne, le jazz, les futuristes italiens ou encore les rites des Indiens Navajo. Sans crier gare, il livre là, de manière extrêmement limpide, une théorie de la musique avant tout tirée de son expérience. On y apprend notamment que sa musique était diffusée à la radio durant la guerre pour démontrer que l'Amérique aimait l'Orient... John Cage se révèle ici, outre un "maître du hasard" à la manière de Duchamp, un immense pédagogue.



  • EAN

    9791030401806

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    94 Pages

  • Poids

    614 Ko

  • Distributeur

    Harmonia Mundi

  • Diffuseur

    Harmonia Mundi

  • Entrepôt

    Dilicom

  • Support principal

    ebook (ePub)

John Cage

John Cage (1912-1992) est probablement le compositeur le plus stimulant du XXe siècle. Il influença aussi bien la musique et la danse que les arts plastiques. Il est l'inventeur du piano préparé, qui consiste à placer des objets entre les cordes de l'instrument afin d'en modifier le timbre. Les musiques d'Orient lui ont appris l'importance du silence, premier pas vers l'introduction du hasard dans la musique. 4'33"interprété par David Tudor en 1952 est resté à cet égard célèbre.

empty