Sciences humaines & sociales

  • Les Juifs dans l'Histoire

    Collectif

    Parution : 30 Juin 2013 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    Tout commence ici avec la naissance du judaïsme après l'exil à Babylone, la formation du corpus biblique, ainsi que l'élaboration d'une Loi religieuse qui parvient à maturité avec le Talmud, alors même que les Juifs s'affranchissent des cadres historiques partagés avec les peuples voisins. Une histoire d'une longue durée singulière s'ouvre alors, dont ce livre retrace les principales étapes : l'Antiquité, le Moyen Age, la première modernité (XVIe-XVIIIe siècles), l'âge des nations (1789-1945), pour aboutir au monde actuel, bouleversé de façon irréversible par la Shoah et la fondation de l'Etat d'Israël. De la mise en place de réseaux pour racheter les captifs dans la Méditerranée médiévale à la participation d'un demi-million de soldats juifs de l'Armée rouge à la Grande Guerre patriotique (1941-1945), es Juifs sont présentés ici non comme des étrangers à une histoire qui ne cesserait de les emporter, mais comme les acteurs de leur devenir et de celui des sociétés dans lesquelles ils vivent. Ce livre aborde aussi la géographie changeante des centres de peuplement juif, les relations avec le pouvoir politique et la société globale, les pratiques culturelles et les représentations mentales. Certaines questions apparaissent récurrentes : les Juifs forment-ils un peuple ou une communauté religieuse ? Quel est leur degré d'intégration dans les sociétés où ils vivent en minorité ? Comment les spiritualités juives évoluent-elles dans l'histoire ? Quels rapports les Juifs en Diaspora entretiennent-ils avec la Palestine, dans les siècles passés et depuis le sionisme ? Dans cette synthèse collective sans équivalent, vingt-neuf auteurs contribuent à dessiner une image d'ensemble de l'histoire des Juifs, dont ils montrent les caractères originaux tout en l'inscrivant dans le cours et la dynamique de l'histoire générale de l'humanité. Dans le cadre d'une historiographie en constant renouvellement, les questionnements et les acquis les plus récents de la recherche sont mobilisés pour éclairer la place des Juifs dans le passé et le présent. La collaboration de spécialistes d'histoire juive et d'historiens spécialisés dans d'autres domaines permet de contextualiser l'évolution des sociétés juives, considérée ici comme l'une des facettes de l'évolution des sociétés dans lesquelles les Juifs vivent, et à montrer, aussi, comment les Juifs participent à une histoire qui en retour ne cesse pas de les façonner.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Comment dire l'extraordinaire diversité du monde des religieux, depuis les premiers temps de l'Église primitive jusqu'à l'aube du XXIe siècle ? Face aux difficultés à en cerner la complexité et l'évolution, une clarification et une synthèse s'avéraient depuis longtemps scientifiquement nécessaires.L'Histoire des ordres et congrégations religieuses de Sophie Hasquenoph a l'ambition d'offrir l'étude historique, culturelle et juridique du monde religieux qui manquait. Menée sur le long terme, elle permet de définir la nature spécifique des religieux à travers le prisme de l'événementiel et d'enrichir la chronologie par une véritable analyse historique et culturelle.Après une approche générale du monde régulier et séculier, qui définit clairement l'identité du religieux à travers l'originalité de sa vocation, sa façon de vivre au quotidien et sa relation avec la société environnante, le lecteur suivra l'évolution des familles religieuses au Moyen Âge, aux Temps modernes et à l'époque contemporaine, dans le cadre plus large de l'histoire de l'Église de France. Les héritages, les permanences et les ruptures, à l'heure des grandes crises comme les guerres de Religion, la Révolution française, la séparation de l'Église et de l'État, donnent toute leur dimension et leur sens aux réussites, aux tâtonnements et aux fragilités, voire aux échecs, de telle ou telle expérience religieuse conduite à travers les siècles. Mais, du moine bénédictin jusqu'au « petit gris » d'après 1968, du jésuite missionnaire à la religieuse à cornettes des temps modernes, ce livre révèle la continuelle adaptation du monde des religieux et son étonnante permanence jusqu'à nos jours.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Louis XIV et Vauban, correspondances et agendas

    Michèle Virol

    Parution : 16 Novembre 2017 - Entrée pnb : 14 Novembre 2017

    A la mort de Louvois, Louis XIV décide d'entretenir une relation directe avec ceux qui, n'étant pas ministres, devaient jusque-là s'adresser uniquement aux médiateurs que furent Colbert et Louvois. Vauban, commissaire général des fortifications depuis 1678, fait partie de ces privilégiés. En juillet 1691 débute donc l'étonnante correspondance ici publiée, soit 144 lettres retrouvées dont beaucoup étaient inédites. Elle témoigne entre autre de l'importance de la fortification et de la mise en défense du pays dans ces années de guerre. Franchise de Vauban et confiance du roi autorisent même des débats sur des sujets assez éloignés de la fortification. Les agendas de Vauban rédigés pour des audiences royales apportent de surcroît un éclairage neuf sur le processus de prise de décision du roi.

    Spécialiste de Vauban, Michèle Virol professeur d'histoire moderne à l'université de Rouen-Normandie, a publié plusieurs livres sur l'ingénieur de Louis XIV dont une biographie intellectuelle (Vauban, Champ Vallon, 2003, rééd 2007) ainsi que l'édition intégrale et commentée des Oisivetés de M. de Vauban (Champ Vallon, 2007). Elle a aussi publié un livre sur Ragot de Beaumont, ecclésiastique du XVIIe siècle (2011) et des études sur les ingénieurs européens et la guerre de siège au XVIIe siècle.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les princes de Condé

    Katia Beguin

    Parution : 9 Juin 2014 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    Les princes de Condé, cousins des rois Bourbons, appartenaient à une lignée de gentilshommes malcontents, où se perpétuaient l'insubordination et le devoir de résistance au souverain. Coutumiers des prises d'armes spectaculaires, ils s'inclinèrent pourtant, après la Fronde, devant la toute-puissance du Roi-Soleil. Aussi le sort de la maison princière parut-il emblématique de celui d'une haute noblesse tombée tout entière "de révolte en servitude". Au-delà de cette image des grands fauves domestiqués, Katia Béguin révèle les motifs de la lente conversion des Condé à l'obéissance, entre le ministériat de Richelieu et le crépuscule du règne de Louis XIV. À la lumière d'archives inédites, elle réexamine les fondements de la puissance d'une famille illustre, en un temps où l'affermissement de l'autorité du roi paraît anéantir toute forme d'influence et de prestige rivale.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Témoin de l'industrialisation croissante et de l'essor de la consommation, Henri Lebert, dessinateur de modes, a laissé 13 volumes manuscrits de son quotidien qu'il dédicace à son fils. Commentateur sensible de la chute de Napoléon, épris des collines alsaciennes de son enfance, inquiet en 1848, jaugeant les produits de l'industrie, Henri nous apprend à revoir le XIXe siècle. L'ouvrier qualifié est aussi un violoniste confirmé, un lettré dont les descriptions proposent d'accompagner les fantômes figés dans les maisons Ancien Régime. À Colmar, Paris ou Lyon, il nous livre l'âme d'un dessinateur de mode à la fois progressiste et conservateur ; ce qui devait rester « dans le cercle étroit de la famille et de l'amitié véritable ».

    Docteure en histoire des universités Paris 8 et de Neuchâtel, Audrey Millet est styliste modéliste de formation. Elle enseigne l'histoire moderne et contemporaine à l'université Paris-Diderot.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Un policier des Lumières ; mémoires de J. C. P. Lenoir

    Vincent Milliot

    Parution : 30 Juin 2013 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    Cet imposant ouvrage en deux volets comprend d'abord un essai consacré à la police parisienne au temps des Lumières, inscrit dans les tendances les plus récentes de l'historiographie policière. Il propose un regard neuf et nuancé sur cette institution et sur ses transformations entre la fin du XVIIe siècle et la Révolution française. Cet essai est notamment nourri par la lecture critique des Mémoires de Lenoir, ancien Lieutenant général de police, en charge pendant la première décennie du règne de Louis XVI (1774-1785). Le second volet de cet ouvrage en propose, pour la première fois, la transcription et l'édition annotée.Ces « Mémoires » souvent cités, utilisés ponctuellement, sont toutefois demeurés inédits jusqu'alors et n'ont jamais été donnés à lire dans leur intégralité. Ils constituent une sorte de monument inachevé, érigé en défense de la police parisienne de l'Ancien Régime, souvent considérée comme un modèle à l'échelle de l'Europe mais lourdement critique

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Samuel Pepys ou Monsieur Moi-Même

    Claire Tomalin

    Parution : 20 Février 2014 - Entrée pnb : 10 Décembre 2016

    Le 1er janvier 1660, à Londres, un jeune clerc de l'Échiquier se lançait un défi inimaginable : tenir quotidiennement un journal en y consignant non seulement les événements importants, mais aussi les moindres petits détails de sa vie intime, comme par exemple le nombre de harengs mangés dans une taverne ou pourquoi sa femme l'avait menacé d'un tisonnier chauffé au rouge. En dix ans, Samuel Pepys, l'un des écrivains anglais du XVIIe siècle les plus connus après Shakespeare, emplit ainsi six gros carnets d'un Journal qui permet une plongée exceptionnelle dans le quotidien londonien de l'époque.Dans un livre unanimement célébré par la critique en Grande-Bretagne et aux États-Unis, Claire Tomalin nous raconte la longue vie (1633-1703) de celui qui va déployer ses talents d'administrateur pour bâtir la marine royale anglaise. En suivant Pepys pas à pas depuis sa petite enfance dans la Cité de Londres jusqu'à sa mise à l'écart de la vie publique, elle expose magistralement la complexité des événements qui se déroulèrent à cette époque trouble du Protectorat de Cromwell, de la Restauration, des guerres contre la Hollande et de la « Glorieuse Révolution ».Des sujets aussi variés que la chirurgie, le théâtre, les tavernes, la vie à la cour, la peste, la jalousie et les aventures galantes, les conflits avec les collègues de travail, les justifications devant les commissions parlementaires et les emprisonnements côtoient les anecdotes toujours cocasses qui émaillent la vie du diariste et nous font constater que certains aspects de la vie quotidienne et publique ont finalement peu évolué en trois cent cinquante ans...Ancienne rédactrice littéraire du Sunday Times, docteur honoris causa d'une dizaine d'universités anglaises, Claire Tomalin est l'une des biographes les plus reconnues outre-Manche, notamment pour ses ouvrages sur Jane Austen et dernièrement Thomas Hardy et Charles Dickens. Traduite dans le monde entier, elle a obtenu plusieurs prix littéraires, dont le Whitbread Biography Award et le Whitbread Book of the Year pour sa biographie de Samuel Pepys, la seule actuellement disponible en français.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Vauban

    Michèle VIROL

    Parution : 13 Mai 2013 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    " Le plus savant homme dans l'art des sièges et des fortifications, et le plus habile ménager de la vie des hommes ". Saint-Simon dresse ainsi le portrait de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707). Il le présente non seulement comme le maître inégalé de la guerre de siège, mais encore, loin des fastes de Versailles, comme l'un des grands témoins du siècle de Louis XlV. Homme de plein vent, à pied, à cheval, en chaise à porteur, ou dans sa fameuse " basterne " transformée en cabinet de travail, Vauban ne cessa de parcourir la France en tous sens pendant plus de quarante années. L'ingénieur perfectionne et innove dans les domaines militaires et techniques mais aussi administratifs et économiques. À partir des années 1680, le soldat longtemps fidèle à son roi se transforme en conseiller lucide : confronté au royaume " réel ", il brosse un tableau de plus en plus critique de la monarchie ; il analyse et conteste les décisions royales sur la question huguenote (révocation de l'édit de Nantes) et la politique étrangère (des guerres ruineuses pour le royaume) ; l'homme du pré-carré pense le pays comme un territoire dont chaque élément " aménagé " doit améliorer le sort des plus démunis et il voit dans la réforme de la fiscalité le principal remède pour faire face aux " années de misère " qui stigmatisent nombre de provinces à la fin du règne de Louis XIV.Entre l'âge classique et celui des grands philosophes des Lumières, la plume prolifique de Vauban initie une science nouvelle, appelée à un grand avenir : l'économie politique.Conçu comme une biographie intellectuelle, ce livre, écrit au plus près des archives inédites laissées par le maréchal-ingénieur, dévoile les aspects intimes d'un Vauban attachant et méconnu ; il replace l'oeuvre écrite de l'auteur de la Dîme royale (1707) dans les courants de pensée qui annoncent les bouleversements à venir, au carrefour des sciences, du religieux, de la pensée administrative et d'une nouvelle conception de l'État, plus utilitaire, plus humaine aussi. Vauban qui dit " aimer sa Patrie à la folie étant persuadé que tout bon citoyen doit l'aimer et faire tout pour elle " fut l'un des premiers à vouloir faire passer les aspirations et les besoins de " vingt millions de français " avant l'intérêt du roi.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les oisivetés de monsieur de Vauban

    Le Prestre De Vauban

    Parution : 18 Mars 2013 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    « Le plus savant homme dans l'art des sièges et des fortifications, et le plus habile ménager de la vie des hommes ».Saint-Simon dresse ainsi le portrait de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707). Il le présente non seulement comme le maître inégalé de la guerre de siège, mais encore, loin des fastes de Versailles, comme l'un des grands témoins du siècle de Louis XlV.Homme de plein vent, à pied, à cheval, en chaise à porteur, ou dans sa fameuse « basterne », Vauban ne cessa de parcourir la France en tous sens pendant plus de quarante années.L'ingénieur perfectionne et innove dans les domaines militaires et techniques mais aussi administratifs et économiques. À partir des années 1680, le soldat longtemps fidèle à son roi se transforme en conseiller lucide : confronté au royaume « réel », il brosse un tableau de plus en plus critique de la monarchie ; il analyse et conteste les décisions royales sur la question huguenote (révocation de l'édit de Nantes) et la politique étrangère (des guerres ruineuses pour le royaume) ; l'homme du pré-carré pense le pays comme un territoire dont chaque élément « aménagé » doit améliorer le sort des plus démunis et il voit dans la réforme de la fiscalité le principal remède pour faire face aux « années de misère » qui stigmatisent nombre de provinces à la fin du règne de Louis XIV.Entre l'âge classique et celui des grands philosophes des Lumières, la plume prolifique de Vauban initie une science nouvelle, appelée à un grand avenir : l'économie politique.Conçu comme une biographie intellectuelle, ce livre, écrit au plus près des archives inédites laissées par le maréchal-ingénieur, dévoile les aspects intimes d'un Vauban attachant et méconnu ; il replace l'oeuvre écrite de l'auteur de la Dîme royale (1707) dans les courants de pensée qui annoncent les bouleversements à venir, au carrefour des sciences, du religieux, de la pensée administrative et d'une nouvelle conception de l'État, plus utilitaire, plus humaine aussi. Vauban qui dit « aimer sa Patrie à la folie étant persuadé que tout bon citoyen doit l'aimer et faire tout pour elle » fut l'un des premiers à vouloir faire passer les aspirations et les besoins de « vingt millions de français » avant l'intérêt du roi.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty