• Éluard : livre d'identité

    Valette

    Parution : 31 Décembre 1982 - Entrée pnb : 21 Juillet 2016

    Contient un choix de textes d'Eluard et de divers auteurs.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'envolée, l'enfouissement est une étude transversale sur l'art de l'avant et de l'après Deuxième Guerre mondiale. L'hypothèse part d'une double constatation : dans la première période, une image semble dominer dans la peinture comme dans la poésie. Les propositions esthétiques d'alors présentent souvent en effet des éléments, figuratifs ou abstraits, qui entendent s'affranchir de la pesanteur. Le « lâcher tout » surréaliste devient le mot d'ordre général. Il s'agit de refuser le monde tel qu'il est, c'est-à-dire de le quitter pour, pratiquant la libre envolée, arpenter l'espace non circonscrit du rêve. Cette tendance aérienne ou ascensionnelle va s'inverser au milieu du siècle quand l'histoire elle-même basculera et s'assombrira inexorablement. C'est au trait de terre que les artistes et les poètes tenteront alors de cerner la réalité et, à travers les expériences matiéristes, l'enfouissement deviendra le seul vrai moyen de dire le monde. Après Auschwitz et l'horreur concentrationnaire, c'est toute une génération qui est comme contrainte d'aller à la racine des choses pour, un jour, espérer refaire surface.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Cet ouvrage propose un parcours de l'histoire de la poésie française moderne depuis le tournant du XXe siècle jusqu'à nos jours. Menée au plus près de textes choisis parmi un éventail très large d'auteurs et accompagnée de nombreux repères historiques, l'analyse permet de suivre pas à pas l'évolution des courants et des poètes qui ont fait ce siècle. Le choix d'une double perspective chronologique et thématique permettra au lecteur d'apprécier la vitalité et le renouvellement constant du genre poétique, confirmant en cela les propos de Robert Desnos pour qui « il est significatif de constater qu'en dépit des époques et événements la poésie se perpétue ». Une importante partie méthodologique composée d'un précis de versification, de modèles d'explication, de commentaire et de dissertation, ainsi que d'un glossaire, a pour but d'offrir aux étudiants de classes préparatoires, de 1er et 2e cycles universitaires et de concours, les outils indispensables à la compréhension puis à l'explication des textes poétiques français.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Paul Éluard : l'amour, la révolte, le rêve

    Luc Decaunes

    Parution : 7 Mai 2016 - Entrée pnb : 26 Mai 2016

    Il y a trente ans mourait Paul Éluard grand poète surréaliste rallié, par le biais de la Résistance, au communisme le plus orthodoxe. Du sanatorium de Clavadel aux tranchées de 1914, du Paris dadaïste au Paris de l'Occupation, de l'exaltante intransigeance surréaliste aux tournées de propagande du Combattant de la Paix épuisé et abusé, la vie d'Eluard trace une ligne ardente et douloureuse, mais brisée, dont l'érotisme le plus charnel et l'attrait de l'anéantissement sont les deux pôles convulsifs. Utilisant abondamment lettres, témoignages, articles critiques, mais également des fragments de l'oeuvre poétique toujours cités en situation, le livre de Luc Decaunes entend n'éviter aucun des problèmes posés par cette existence. C'est à la fois un poète de génie et un homme de notre temps qui sont ici mis en question.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • René Char : poète de la poésie

    Roger Payet-Burin

    Parution : 12 Mai 2017 - Entrée pnb : 17 Mai 2017

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Maquis Ventoux

    Claude Arnoux

    Parution : 25 Janvier 2019 - Entrée pnb : 30 Décembre 2018

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La littérature occupée

    Francine De Martinoir

    Parution : 19 Avril 2019 - Entrée pnb : 16 Avril 2019

    La littérature ne fut jamais autant liée que durant les années de guerre, à l'ombre, au danger, à la mort. L'écriture, la vraie, celle qui échappa aux règles de l'occupant, charria alors des éclats de nuit, devint elle-même nuit, combat, résistances multiples au hululement taciturne des trains étroitement surveillés partant vers les camps. De ces ténèbres jaillirent les textes salvateurs d'Aragon, de Char, d'Éluard, de Desnos, l'aube transfigurée de la poésie moderne. Le roman par essence habitué à feindre s'accommoda davantage, semble-t-il, des avatars tragiques du temps. Sur cette impossibilité « d'écrire après Auschwitz » est née depuis, comme sur des ruines, une nouvelle patrie des écrivains, la langue.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poètes français d'aujourd'hui

    Jean Rousselot

    Parution : 6 Janvier 2020 - Entrée pnb : 25 Décembre 2019

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'abîme

    Patrick Grainville

    Parution : 10 Juillet 2020 - Entrée pnb : 9 Juillet 2020

    Grégoire, un professeur, a atteint l'âge de la retraite, et aborde la vieillesse avec sérénité. Il a le sentiment d'avoir réussi sa vie, et échappé à la solitude. Peu à peu, ses sensations se sont aiguisées, raffinées, approfondies. Grégoire exerce son pouvoir dans une maison de retraite normande, proche de la mer, dirigée par une directrice monstrueuse de vitalité, d'égoïsme et de vénalité. Surnommé le Mage, il s'emploie à soulager les vieillards par sa parole, et par ses mains, au cours des séances qu'accorde sa philanthropie ambiguë, insolite et charnelle. Au contact d'une très jeune femme, à laquelle il a donné des répétitions de français quand elle était adolescente, il retrouve des forces vives qu'il prodigue dans une exaltation mêlée d'angoisse. Ce premier et dernier grand amour éclate aux approches de la décrépitude et de la mort. Autour du Mage, avançant vers l'abîme où quelques-uns sombrent déjà, le troupeau des vieillards de la maison : Geneviève, l'exquise amie, Marguerite qui rêve son passé et le transfigure, la frêle et rougissante Rose Lieuvain, Jeff et Girard les pitoyables pantins et, surtout, le comte méprisant, stoïque et suicidaire, enfermé dans sa solitude et ses traductions de Faulkner. Le Mage échappera-t-il au naufrage de la vieillesse, et supportera-t-il d'être démasqué par la lucidité terrible du comte, ou les sarcasmes des nouveaux pensionnaires ? Cette longue chronique d'enthousiasme et d'agonie est rythmée par les bourrasques périodiques, épiques et sanglantes, d'automobiles jetées sur l'autoroute qui relie Paris au rivage normand, par le suicide des hommes, ainsi que par les bonaces et les furies plus universelles de la mer. Les événements les plus inattendus surgissent, sensuels, mortels et telluriques. L'ensemble impose son réalisme vigoureux, pétri tout à la fois de chaleur humaine, de sauvagerie, d'émotion vraie, et de fantastique. L'abîme est le troisième, indépendant et dernier volet, de ce que Patrick Grainville appelle son « Autobiographie mythique » c'est-à-dire l'histoire souvenue, sentie, projetée, d'une vie qu'il a la satisfaction d'avoir vécue jusqu'au bout, du moins sur le plan de la littérature. Dans l'incertitude de connaître la maturité et la vieillesse, il s'est empressé de les imaginer, de les raconter. L'abîme achève donc dans une polyphonie étonnante de jubilation, de terreur, de magie et d'agonie, l'existence préludée dans La Toison (1972), et plus largement orchestrée dans La Lisière (1973).

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Des mots et des couleurs

    Collectif

    Parution : 23 Octobre 2020 - Entrée pnb : 26 Septembre 2020

    Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Emportée

    Paule du Bouchet

    Parution : 15 Avril 2021 - Entrée pnb : 1 Avril 2021

    Tina Jolas, esprit libre et rêveur, fut la compagne de René Char pendant plus de trente ans. Happée par un amour exigeant et absolu, elle fut pour sa fille une figure de grâce et de disparition. Avec une douceur infinie, Paule du Bouchet retrace ici un parcours de vie: des lieux, des instants, des événements formant cartographie de cette haute figure. La puissance de son écriture rend sensibles à la fois son désespoir d'enfant, la splendeur de cette mère « emportée » dans un ailleurs et l'amour indéfectible qui les lie. Avec délicatesse, Isabelle Carré redonne une voix à cette lignée de femmes, par la lecture d'« Emportée » suivie de la fougueuse correspondance de Tina Jolas et de sa plus fidèle et tendre amie, Carmen Meyer. Faustine de Monès, fille de Paule du Bouchet, petite-fille de Tina Jolas, prolonge par sa voix lyrique cette oeuvre de filiation en hommage à sa grand-mère.

    « Ma mère possédait en propre une aptitude au secret, singulièrement raffinée, laquelle se rapprochait chez elle de l'acception la plus accomplie du mot, le sens du mystère. Dans le même temps, elle restait une grande et droite nature. Alchimie rare entre toutes, haut lieu de son intimité, c'était là sa part infiniment poétique. Celle qui l'a fait aimer des poètes. » P.d.B.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • A noir : poésie et littéralité

    Jean-Marie Gleize

    Parution : 26 Avril 2018 - Entrée pnb : 25 Avril 2018

    Où l'on retrouve Stendhal, Anne-Marie Albiach, Lamartine, Michel Deguy, Verlaine, Bernard Noël, Rimbaud, Ponge.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • En livre de poche, les principaux trésors de la poésie française ainsi que des notices sur chaque auteur.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les auteurs collaborent ici à la découverte de nouveaux champs d'interprétation de l'oeuvre de Baudelaire, ainsi qu'à l'évaluation de ses résonnances contemporaines, croisant leurs voix avec les artistes et écrivains pour dire l'actualité du premier poète moderne.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Proust : La Santé du malheur

    Yves Lelong

    Parution : 12 Novembre 2015 - Entrée pnb : 25 Novembre 2015

    L'activité littéraire de Proust paraît s'être accomplie parallèlement à ce qu'on pourrait appeler un travail de réparation psychique interne : écrire pour lui c'était tout autant élaborer une oeuvre que tâcher de s'ouvrir à lui-même et c'est bien pourquoi il lui a fallu tant de temps pour accéder à cette réalité de salut qu'a été à ses yeux la littérature. Or, si dans l'immense chantier des commentaires proustiens ces aspects sont parfois abordés, ils le sont presque toujours de façon dissociée. Faisant de Proust un malade ordinaire, les psychologues (et plus précisément les psychanalystes) finissent par tenir pour négligeable le travail d'ouverture à soi que, par la rédaction de la Recherche, Proust a accompli sur lui ; et quant aux théoriciens de la littérature, ils se préoccupent peu de la misère que Proust aurait pu vouloir surmonter par l'élaboration de son oeuvre. Cette misère pourtant est essentielle ; car c'est à condition de la décrire dans toute son ampleur qu'on peut par contrecoup mesurer toute l'immensité du travail de Proust. Pour avoir à ce point la main heureuse, Proust devait peut-être n'avoir d'abord la main sur rien, et c'est sur le fond de cette condition délaissée qu'à l'aide notamment d'une psychanalyse débarrassée de son jargon, cet ouvrage se propose de restituer les traits les plus saillants de la jubilation proustienne.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Poesie et philosophie

    Collectif

    Parution : 31 Décembre 1999 - Entrée pnb : 21 Juillet 2016

    Qu'en est-il de la très vieille alliance de la poésie et de la philosophie ? Qu'est-ce qui rapproche et distingue en même temps ces deux formes du langage que sont poésie et philosophie ? En quoi peuvent-elles encore nous aider à faire un monde mieux habitable ?

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • C'est en termes de participation à l'esprit de l'époque, de hauteur identique de vue, de correspondance de formation et de destin que nous rapprochons Rimbaud et Nietzsche, car les grands événements d'une culture ne sont pas le fruit d'individualités totalement séparées auxquelles de simples coïncidences de formulation viendraient prêter un semblant d'identité. Bien au contraire le front d'une culture se construit (ou se déconstruit) globalement, posant à chacun le même type de questions et induisant, chez ceux dont l'oreille est capable d'écouter ce qui s'avance « à pattes de colombes », ces réponses dont avec le recul nécessaire on peut enfin voir les points de convergence.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • A travers cette sélection de chroniques et de portraits sur le vif écrits entre 1984 et 1998, propose une sorte de panorama critique de la poésie de langue française depuis la Renaissance jusqu'à nos jours.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Avec René Char

    Georges Louis Godeau

    Parution : 12 Août 2016 - Entrée pnb : 27 Janvier 2017

    L'expérience de Georges L. Godeau me semble rare, peut-être unique. Certes, bien des poètes ont su parler d'autres poètes. Mais il s'agit presque toujours de chroniques, ou de commentaires. Georges Godeau devant René Char, c'est autre chose. Son poème, c'est d'abord la lettre d'un vivant à un autre vivant, d'un homme qui a vu un autre homme - et qui parle simplement de la dimension, pour lui, du poète vivant qu'il a rencontré. C'est pourquoi Georges Godeau a su et a pu aller à la rencontre de ce qu'il appelle le palais blanc de la poésie de René Char. Parce qu'entre eux, il y avait différence mais non distance. Georges Mounin (extraits de la postface)

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • À l'écoute des créateurs, mais à l'écoute plus encore de leur création, Jean Burgos essaie de saisir quelques-uns des processus à l'oeuvre dans toute oeuvre afin de dégager les sentiers qu'ils balisent, d'éprouver les parcours qu'ils proposent et, s'il se peut, d'en retirer plaisir plus grand.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Conçue originellement comme une nouvelle, La Chute que Camus publie en 1956, est la dernière oeuvre romanesque de l'écrivain, mort accidentellement le 4 janvier 1960, en laissant inachevé le manuscrit du roman auquel il travaillait pendant la dernière année de sa vie. Le Premier Homme devait constituer le deuxième volet du diptyque commence avec le monologue de Clamence. « Une seule vérité en tout cas, dans ce jeu de glaces étudié : la douleur, et ce qu'elle promet », écrivait Camus dans le « prière d'insérer » de La Chute. Pour aider la lecture de ce texte difficile, nourri de références littéraires et religieuses, ces « premières leçons » guideront efficacement le lecteur dans les méandres du récit, et l'aideront à comprendre les enjeux de cette confession savamment calculée ainsi que les propos souvent énigmatiques du « juge-pénitent ». En analysant la genèse, la structure et les soubassements de ce récit profondément ironique, dans lequel Camus ne cesse de brouiller les pistes, cette étude facilite l'accès à une oeuvre ambiguë et en propose une interprétation fondée, sans dogmatisme, sur le questionnement du texte et de ses procédés.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty