• Notre époque voit se multiplier, dans la confusion des repères et du vocabulaire, des conflits qui témoignent que le paysage devient un enjeu social d'une importance déterminante. Il importait de mettre en relief quelques idées fortes, combinant unitairement diverses échelles d'espace et de temps pour saisir, de manière cohérente, pourquoi la notion de paysage n'existe ni partout ni toujours, pourquoi la société française de cette fin de millénaire est si avide de paysage, pourquoi, suivant les cas, le passage d'une autoroute peut massacrer ou au contraire aviver l'identité d'un lieu...

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • La théorie du paysage en France, 1974-1994

    Alain Roger

    Parution : 30 Juin 2013 - Entrée pnb : 8 Décembre 2016

    Cette anthologie rassemble les contributions que les meilleurs spécialistes de langue française - écologistes, géographes, paysagistes, plasticiens, philosophes - ont apportées, depuis trente ans, à la théorie du paysage. Elle témoigne de la diversité de leurs recherches, de la richesse de leurs propositions, et constitue en quelque sorte le paysage du Paysage de France.

    30 prêts - 1825 jours
    20 streaming in-situ
    10 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Histoire des francs-maçons

    ,

    Parution : 1 Novembre 2018 - Entrée pnb : 8 Novembre 2018

    Société de pensée, ordre initiatique, association philosophique, communauté fraternelle ou simple réseau politique, la franc-maçonnerie demeure, pour beaucoup, environnée d'ombres, de secrets et de fantasmes.
    Née au début du XVIIIe siècle, d'une fondation britannique dont elle s'est affranchie très vite, la maçonnerie a su développer, en France, une identité originale et multiple. « Religion avortée » selon la formule du mathématicien Lagrange, attachée à des rites et des symboles plongeant dans un ésotérisme parfois déroutant, elle a aussi, et dans un même mouvement, fait place à l'esprit des Lumières en pratiquant les vertus du discours et de la raison critique.
    C'est pourquoi certains ont voulu y voir l'une des sources intellectuelles de la Révolution française. Au XIXe siècle, elle s'est résolument impliquée dans la vie sociale du pays, ce qui l'a conduite à exprimer des conceptions civiques et parfois politiques pour devenir, entre 1870 et 1940, une véritable « Église de la République ».
    Au détour de la Seconde Guerre mondiale, après la terrible persécution subie sous l'Occupation, la franc-maçonnerie française, perdant peu à peu de son influence sur les lieux de pouvoir, s'est enfin définie jusqu'à nos jours comme une puissance morale, défendant la laïcité, la tolérance, la dignité humaine, la liberté de l'esprit.
    Première étude d'ensemble publiée sur ce sujet depuis une quarantaine d'années, ce livre va à la rencontre de ses pionniers, de ses héros comme de ses adeptes obscurs, en découvrant ses hauts faits comme ses petites misères, ses fulgurances comme ses moments les plus faibles, ses rêves inachevés comme ses accomplissements. C'est en effet de cette mosaïque inimaginable qu'est composée son histoire presque trois fois séculaire.

    25 prêts - 3650 jours
    5 streaming in-situ
    5 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • De gauche ?

    ,

    Parution : 22 Avril 2009 - Entrée pnb : 7 Décembre 2015

    Mai 2007: la gauche aurait dû gagner. La conjoncture s'y prêtait: croissance atone, chômage et sous-emploi, précarité et inégalités, insécurité sociale, morosité, immobilisme, sans compter l'usure du pouvoir à droite. Elle était donnée gagnante, elle a perdu. Au-delà des multiples raisons qui peuvent expliquer sa défaite, la gauche s'est enfin aperçue qu'elle avait cessé de penser depuis bien longtemps. À tel point que ce que signifie «être de gauche» pose de plus en plus question.
    Aujourd'hui, chacun en convient, il faut à nouveau labourer en profondeur et «revisiter les fondamentaux», réinterroger les paradigmes, faire retour sur le «logiciel» sans lequel il n'est pas de bon programme. Refaire de l'histoire, sans quoi l'on n'écrira pas de nouvelle histoire.
    Le projet de ce livre est de partir de notions et de thèmes essentiels qui ont irrigué et porté la pensée et la culture de gauche - égalité, travail, croissance, richesse, démocratie, socialisme... -, de les resituer dans le contexte social, économique et politique d'aujourd'hui, d'en proposer une conception renouvelée et d'esquisser des pistes de réflexion, voire d'utiles propositions pour l'avenir. En procédant à l'examen de ces différents thèmes, en interrogeant leur actualité et leur avenir possible, c'est aussi un diagnostic pluriel sur notre temps que nous livrent les auteurs ici réunis.
    Cet ouvrage aux multiples entrées, qui se répondent les unes aux autres, se prête aisément à une lecture vagabonde, au gré de l'envie du moment, au fil des préférences et des interrogations. Le temps de se forger sa propre opinion. À gauche?
    Ont contribué à cet ouvrage :
    Serge Audier - Geneviève Azam - Philippe Chanial - Pascal Combemale - Philippe Corcuff - Thomas Coutrot - Guillaume Duval - Francesco Fistetti - Jean-Baptiste de Foucauld - Jean Gadrey - Guy Groux - Gérard Grunberg - Justine Lacroix - Christian Laval - Jean-Louis Laville - Claude Lelièvre - Dominique Méda - Yann Moulier Boutang - Bernard Perret - Dominique Schnapper - Jacques Testart - Irène Théry - Catherine Wihtol de Wenden - Jean-Pierre Worms

    30 prêts - 60 mois
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Séminaire dirigé par Maria Antonietta Macciocchi, avec la participation de Laura Betti, Christine Buci-Glucksmann, Italo Calvino, Catherine Clément, Roger Dadoun, Jean-Paul Dollé, Alain Finkielkraut, Enrico Groppali, Pierre Mertens, Alberto Moravia, Geoffrey Nowell-Smith, Marcelin Pleynet, Antonio Prete, Anna Rocchi Pullberg, Donald Ranvaud, Peter Schneider, Enzo Siciliano, Philippe Sollers, François Wahl ; précédé de "Esquisse pour une biographie de Pasolini" par M. A. Macciocchi.

    9999 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    1 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • « Les manières d'aimer ne sont plus ce qu'elles étaient, ni les rapports entre le masculin et le féminin. C'est l'un des aspects les plus troublants d'une modification d'ensemble des relations familiales, une mutation bouleversante, le plus important peut-être de tous les changements qui affectent notre civilisation à la veille du IIIe millénaire... » Georges Duby

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Domaine longtemps négligé par l'ethnologie traditionnelle, l'organisation économique des sociétés dites « primitives » n'est devenue que récemment objet d'investigation théorique systématique. Contre une idée trop répandue - des manuels de philo aux traités d'économie - associant société « primitive » et mode ; de production « élémentaire », les recherches menées sous l'enseigne de l'anthropologie économique, malgré la diversité des approches théoriques, établissent de façon convergente la diversité et la cohérence interne des systèmes économiques hors des sociétés industrielles et occidentales. On a voulu dans ce dossier introduire à ces recherches. D'abord par un repérage des différentes écoles : en pays anglo-saxons, application de la « science » économique ; en France, développement du marxisme en anthropologie. Ensuite, à partir de ce courant français d'inspiration marxiste, par une analyse des objets étudiés et, surtout, des lieux de discussion contradictoires : la construction des modes de production et de circulation dans les sociétés non capitalistes débouche moins sur un corps de doctrine concernant les peuples « exotiques » que sur des interrogations qui intéressent toute la science sociale.

    30 prêts - 3650 jours
    9999 streaming in-situ
    30 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty