• La douleur

    Marguerite Duras

    Parution : 17 Octobre 2018 - Entrée pnb : 18 Juillet 2019

    La dernière guerre, Marguerite Duras l'a vécue tout à la fois comme femme dont le mari avait été déporté, comme résistante, mais aussi comme écrivain. Lucide, étonnée, désespérée parfois, elle a pendant ces années tenu un journal, écrit des textes que lui inspiraient tout ce qu'elle voyait, ce qu'elle vivait, les gens qu'elle rencontrait ou affrontait. Ce sont des extraits de son journal, que Marguerite Duras a réunis dans un recueil de nouvelles, La douleur. La première d'entre elles porte le même titre. Adeline d'Hermy a choisi de la lire.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le vice-consul

    Marguerite Duras

    Parution : 22 Octobre 2014 - Entrée pnb : 18 Juillet 2019

    Qui est le vice-consul de Lahore ? Pourquoi a-t-il tiré de son balcon dans la direction des jardins de Shalimar où se réfugient les lépreux et les chiens ? Quel étrange attrait exerce sur lui Anne-Marie Stretter, ambassadrice à Calcutta ? Quelle est l'histoire de cette mendiante folle qui berce la rue de ses chants ?
    Un roman de l'extrême misère : celle de l'Inde, mais aussi et surtout celle du coeur.

    Michaël Lonsdale était déjà le vice-consul dans le film India Song de Marguerite Duras. Ami et interprète fidèle de l'auteur, au théâtre comme au cinéma, il sait mieux que personne restituer toute l'intériorité et la modernité de son écriture. Son timbre de voix si sombre et si particulier sert à merveille l'énigme de ce texte.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Amant

    Marguerite Duras

    Parution : 9 Novembre 2020 - Entrée pnb : 28 Octobre 2020

    "Dans L'Amant, Marguerite Duras reprend sur le ton de la confidence les images et les thèmes qui hantent toute son oeuvre. Ses lecteurs vont pouvoir ensuite descendre ce grand fleuve aux lenteurs asiatiques et suivre la romancière dans tous les méandres du delta, dans la moiteur des rizières, dans les secrets ombreux où elle a développé l'incantation répétitive et obsédante de ses livres, de ses films, de son théâtre. Au sens propre, Duras est ici remontée à ses sources, à sa "scène fondamentale" : ce moment où, vers 1930, sur un bac traversant un bras du Mékong, un Chinois richissime s'approche d'une petite Blanche de quinze ans qu'il va aimer.
    Il faut lire les plus beaux morceaux de L'Amant à haute voix. On percevra mieux ainsi le rythme, la scansion, la respiration intime de la prose, qui sont les subtils secrets de l'écrivain. Dès les premières lignes du récit éclatent l'art et le savoir-faire de Duras, ses libertés, ses défis, les conquêtes de trente années pour parvenir à écrire cette langue allégée, neutre, rapide et lancinante à la fois capable de saisir toutes les nuances, d'aller à la vitesse exacte de la pensée et des images. Un extrême réalisme (on voit le fleuve, on entend les cris de Cholon derrière les persiennes dans la garçonnière du Chinois), et en même temps une sorte de rêve éveillé, de vie rêvée, un cauchemar de vie : cette prose à nulle autre pareille est d'une formidable efficacité. À la fois la modernité, la vraie, et des singularités qui sont hors du temps, des styles, de la mode."
    François Nourissier

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • L'Amant de la Chine du Nord

    Marguerite Duras

    Parution : 3 Février 2021 - Entrée pnb : 15 Janvier 2021

    « J'ai appris qu'il était mort depuis des années. C'était en mai 90. Je n'avais jamais pensé à sa mort. On m'a dit aussi qu'il était enterré à Sadec, que la maison bleue était toujours là, habitée par sa famille et des enfants. Qu'il avait été aimé à Sadec pour sa bonté, sa simplicité et qu'aussi il était devenu très religieux à la fin de sa vie.
    J'ai abandonné le travail que j'étais en train de faire. J'ai écrit l'histoire de l'amant de la Chine du Nord et de l'enfant : elle n'était pas encore là dans L'Amant, le temps manquait autour d'eux. J'ai écrit ce livre dans le bonheur fou de l'écrire. Je suis restée un an dans ce roman, enfermée dans cette année-là de l'amour entre le Chinois et l'enfant. »

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Marguerite Duras et la parole des autres...

    Marguerite Duras

    Parution : 13 Octobre 2020 - Entrée pnb : 11 Novembre 2020

    "Marguerite Duras aimait la radio, lieu privilégié qui fait se rejoindre la parole et le silence.
    En écoutant les archives de l'INA, il n'est plus possible d'en douter. Parler de façon directe lui plaisait, comme de dialoguer au moment de la sortie d'un livre, d'un film ou d'une pièce de théâtre. Elle profitait aussi de la radio pour exercer son humour, son goût de l'absurde et du rire.
    Aujourd'hui, Jean-Marc Turine propose trois "perles" radiophoniques retrouvées dans le fonds Duras de l'INA : une émission durant laquelle Marguerite Duras commente des lettres de Lewis Carroll à des petites filles avec la participation de Jean-Louis Trintignant, une deuxième émission "sur le monde" avec des enfants de six et sept ans et, enfin, une émission avec des femmes de mineurs du Nord de la France autour de Baobab d'Henri Michaux. Ces émissions datent de 1962 et 1967."
    Patrick Frémeaux

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Le ravissement de Lol V. Stein

    Marguerite Duras

    Parution : 13 Octobre 2020 - Entrée pnb : 11 Novembre 2020

    "Tout au long de ses livres, Marguerite Duras a étendu sa recherche aux dimensions ignorées ou méconnues du désir, pierre angulaire de son oeuvre. Avec Le Ravissement de Lol V. Stein, elle nous entraîne dans la quête acharnée et troublante des splendeurs de l'amour fou entrevues par son héroïne.
    Suivant le sillage d'une parole sobre et mystérieuse, l'auditeur se laisse emporter jusqu'à l'horizon de cette magnifique histoire qui brille d'une inoubliable intensité.
    Envoûtant récit auquel Fanny Ardant prête sa voix exceptionnelle. Grave, vibrante, passionnée, elle effleure le profond velours des phrases et fait surgir des échos qui se prolongent en chacun, bien après l'avoir entendue. La poésie, il est vrai, irrigue cette narration - trame serrée du silence et du cri, de la suggestion, des secrets mal enfouis - à laquelle les mots imposent leur cadence musicale. Ne serait-ce pas aussi que l'auditeur y retrouve, en miroir ou en reflets fugitifs, le visage dont il sait tout, son visage même ?"
    Christiane BLOT-LABARRÈRE
    Auteur de "Marguerite Duras" Collection Les Contemporains - Editions du Seuil, 1992

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • "Dialogues improvisés autour des grands faits qui ont marqué une époque, ces trois entretiens totalement inédits transportent l'auditeur au coeur de la vie politique de la fin des années 1980. L'amitié unique qui unit Marguerite Duras et François Mitterrand remonte à plus de quarante ans, lorsqu'ils ont partagé ensemble le danger dans leur mouvement de résistance. Jeunes, ambitieux et volontaires, ils ne connaissaient pas leur avenir. Un demi-siècle plus tard, elle est devenue l'un des plus grands écrivains Français du XXe siècle, et il est le Président de la République. Leur amitié appartient désormais à l'Histoire. Confiance, loyauté, affection sont les sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre. Relation qui leur permet d'aborder tous les sujets avec naturel et spontanéité ; ils s'intéressent à l'objet de la réflexion et au développement de leurs convictions en dehors de toute contrainte médiatique et de tout jugement politique. Ecouter de vive voix cette réflexion incarnée donne à l'auditeur une impression d'intimité et de vécu partagé." Lola Caul-Futy Frémeaux
    "L'Institut François Mitterrand et Frémeaux & Associés remercient Jean Mascolo, fils de Dionys Mascolo et de Marguerite Duras, ainsi que Danielle, Jean-Christophe, Gilbert Mitterrand et Mazarine Pingeot pour avoir autorisé que ces entretiens inédits soient mis à la disposition du public. L'enregistrement n'ayant pas été fait pour une diffusion sonore, la qualité de son reste très inférieure à une captation en studio, et ce malgré un travail pointu de restauration, mais il confère une authenticité qui donne à cet ouvrage sonore une valeur de document rare."
    Gilles Ménage (Institut François Mitterrand) et Patrick Frémeaux

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Les Petits Chevaux de Tarquinia

    Marguerite Duras

    Parution : 16 Octobre 2020 - Entrée pnb : 14 Octobre 2020

    « Dans un petit village d'Italie, situé au pied d'une montagne au bord de la mer, dans la chaleur écrasante du plein été, deux couples passent des vacances comme chaque été : Gina et Ludi, Jacques, Sara et l'enfant. D'autres amis sont là, dont Diana. Ils se baignent, se parlent, s'ennuient...
    Dans la montagne, au-dessus du village, un jeune homme a sauté sur une mine. Ses parents là-haut, veillent.
    « Qu'est-ce qui manque à tous ces amis ? demande Diana.
    - Peut-être l'inconnu, dit Sara. » Marguerite Duras (Les Petits Chevaux de Tarquinia, I, Gallimard, 1953)

    La lecture par Catherine Deneuve du chapitre I des « Petits Chevaux de Tarquinia », accompagnée du chant méditerranéen des cigales, nous plonge avec délice dans l'oeuvre romanesque de Marguerite Duras.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
  • La Musica Deuxième

    Marguerite Duras

    Parution : 12 Octobre 2020 - Entrée pnb : 10 Octobre 2020

    « Ce sont des gens qui divorcent, qui ont habité Évreux au début de leur mariage, qui s'y retrouvent le jour où leur divorce est prononcé. Tous les deux dans cet hôtel de France pendant une nuit d'été, sans un baiser, je les ferais parler des heures et des heures. Pour rien d'autre que pour parler. Dans la première partie de la nuit, leur ton est celui de la comédie, de la dispute. Dans la deuxième partie de la nuit, non, ils sont revenus à cet état intégral de l'amour désespéré, voix brisées du deuxième acte, défaites par la fatigue, ils sont toujours dans cette jeunesse du premier amour, effrayés. » M. D.

    « Une autre fois je t'ai vue.
    C'était dans la maison.
    Dans ta chambre.
    La nuit.
    Tu étais nue.
    Fardée et nue.
    Tu te regardais dans une glace. Très près.
    Tu pleurais. » M.D.

    (La Musica Deuxième, Gallimard, 1985)

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
  • La Jeune Fille et l'Enfant

    Marguerite Duras

    Parution : 7 Septembre 2020 - Entrée pnb : 28 Août 2020

    Pendant l'été 1980, Marguerite Duras écrit des chroniques hebdomadaires sur « l'actualité parallèle » pour le journal Libération. Elle décide de les publier en livre. Depuis son appartement des Roches Noires, au-dessus de la plage de Trouville, elle décrit des anecdotes choisies, typiques de la vie balnéaire. Un jour, elle voit au loin un enfant marchant aux côtés d'une monitrice de colonie de vacances. « La Jeune Fille et l'enfant » est l'histoire d'amour fou qui la saisira à cette vue, un amour impossible, « peut-être la plus belle histoire d'amour que j'aie écrite », dira-t-elle.

    « À lire à haute voix un texte, on apprend ceci : c'est que la personne qui a écrit le texte n'est pas la même que celle qui le lit. Le texte écrit est là, dans sa proposition immuable, depuis des siècles. Il est rangé dans le livre comme une archive. C'est la voix qui le porte toujours et toujours ailleurs. » M.D.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
  • Moderato cantabile

    Marguerite Duras

    Parution : 11 Décembre 2020 - Entrée pnb : 3 Décembre 2020

    Un enfant forcé d'apprendre le piano n'arrive pas à retenir le sens de « moderato cantabile » dans la sonatine de Diabelli. Venu du rez-de-chaussée, un cri déchire la leçon. Un homme a assassiné une femme d'une balle en plein coeur. Anne Desbaresdes, la mère de l'enfant, revient obsessionnellement au café où le crime a eu lieu pour s'enivrer et interroger un homme. Elle cherche à comprendre, ou à se perdre.

    « - Veux-tu lire ce qu'il y a d'écrit au-dessus de ta partition ? demanda la dame.
    - Moderato cantabile, dit l'enfant.
    La dame ponctua cette réponse d'un coup de crayon sur le clavier. L'enfant resta immobile, la tête tournée vers sa partition.
    - Et qu'est-ce que ça veut dire, moderato cantabile ?
    - Je sais pas.
    Une femme, assise à trois mètres de là, soupira. » M.D.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
  • Savannah Bay, variations

    Marguerite Duras

    Parution : 29 Mars 2021 - Entrée pnb : 13 Mars 2021

    « C'est pendant l'été d'un pays du nord. C'est la fin d'un jour, juste avant la nuit. Vous voyez ? Mais déjà quand elle s'annonce, que la lumière s'allonge, illuminante, avant de s'éteindre. » M. D.

    « Savannah Bay, variations » recueille des documents sonores inédits captés par Philippe Proust, retrouvés et présentés par Marie-Pierre Fernandes, spécialiste de Marguerite Duras qui a participé à sa création de « Savannah Bay », accueillie triomphalement en 1983 au théâtre du Rond-Point, et assisté l'autrice pour « Les Lectures » (1984) et « La Musica deuxième » (1985).
    Ces enregistrements exclusifs font entendre la lecture par Marguerite Duras d'une scène primitive de la pièce « Savannah Bay » suivie de deux répétitions sous sa direction avec Madeleine Renaud et Bulle Ogier. Elle lit ensuite « L'Exposition de la peinture », poignant hommage à son scénographe, le peintre argentin Roberto Platé diffusé lors de l'exposition de ses toiles au théâtre du Rond-Point, en 1987.

    15 prêts - 3650 jours
    7 Prêt(s) simultané(s)
    LCP
    Adobe
empty